10% des EPCI prêts à réinstaller leur nouvelle assemblée, la vie intercommunale en suspend…

Une proportion faible qui témoigne des difficultés de la reprise post COVID19

Avec l’annonce du Premier Ministre de permettre aux quelques 30 000 conseils municipaux de s’installer le plus rapidement possible, se pose la question de la reprise de la vie intercommunale du pays. Combien seront-ils à pouvoir disposer réellement de leur nouvelle assemblée et de leur nouvel exécutif ? 

Pour y répondre l’équipe d’atopia a réalisé un traitement des données électorales et identifié que près de 10% des EPCI sont en mesure de redémarrer leur vie démocratique et la prise de décisions au-delà de la gestion des affaires courantes. 

Cette proportion paraît relativement faible si l’on prend en compte l’importance croissante des compétences attribuées aux intercommunalités ces dernières années. L’engagement de projets structurants et de la commande publique s’en trouvent d’autant plus affectés et reportés au second semestre de cette année. 

Les territoires ruraux d’avantage prêts à repartir

Ainsi, si une majorité de communes pourraient disposer rapidement de nouvelles équipes d’élus et remettre en route la vie locale (près de 85% du territoire métropolitain et 2/3 de la population), il s’agit surtout de territoires ruraux et périurbains. Une avance dont les territoires ruraux pourraient se saisir pour la sortie du confinement.

La cartographie présente le degré de certitude de la composition des futures assemblées intercommunales à partir du poids démographique et du nombre de communes dans chaque intercommunalité ayant élu leur conseil municipal au soir du 15 mars 2020.


L’ACAD lance un appel aux commanditaires publics pour soutenir l’ingénierie privée pendant la crise liée au Covid19

C’est une alerte que lance l’ACAD par la voix de sa présidente Bénédicte de Lataulade : » lorsqu’une crise d’une telle ampleur et aussi soudaine que celle du Covid19 survient, c’est ensemble que maîtres d’ouvrage publics et prestataires doivent y faire face ». La présidente de l’Association des consultants en aménagement et développement des territoires (ACAD) l’assure,  » il faut poursuivre le travail et les réflexions engagés ».

L’expertise géomatique d’atopia au service de la digitalisation de l’urbanisme et de l’open data

SIG

atopia accompagne actuellement la DDT du Val d’Oise dans le cadre le tutoriel « Téléversement des documents d’urbanisme au Géoportail de l’Urbanisme » pour les communes du département.

L’application des standards et des normes du Comité National de l’Information Géographique (CNIG) constitue une préoccupation forte de nos clients. Nous les aidons à anticiper cette échéance : en 2020, tous les documents d’urbanisme devront être accessibles sur le Géoportail de l’urbanisme.

Concrétisons la stratégie nationale « coeur de ville »

Lunéville, Issoudun, Fontenay-le-Comte, Flers, … atopia est engagé dans la reconquête de l’attractivité des villes moyennes et des coeurs de bourgs

Depuis la présentation, en mars 2018, des 222 villes retenues dans le cadre du dispositif « Action Coeur de Ville », atopia multiplie ses interventions en faveur de la redynamisation des centralités.

Avec les élus et les habitants, nous co-construisons des stratégies qui misent sur la mobilité, le patrimoine et les relations entre coeurs d’agglomération et bourgs de proximité. A toutes les échelles nous animons des démarches de rénovation partagées.

IMG_4535.JPG

LUNEVILLE, première ville a avoir signé la convention avec l’Etat en juin 2018, fait le lien entre centre-ville et quartier gare à travers la mobilité et la qualification de ses boulevards.

ISSD1-la-porte-de-l-horloge-a

ISSOUDUN, mise sur la restauration et la valorisation du patrimoine bâti pour reconquérir l’attractivité de son coeur historique : création d’une halle alimentaire, rénovation de l’ancien palais de justice, ou encore plan lumière et plan façades.

fontenay-marche

FONTENAY-LE-COMTE, dont la convention a été signée par le Ministre Jacques Ménard, a inscrit son action de revitalisation dans un cadre élargit à la faveur de « la complémentarité entre l’urbain et la ruralité (…) primordiale pour le bon développement du territoire ». 

19c50a00-aeac-42ba-ab33-8ecd6c5da467

FLERS Agglo associe revitalisation du coeur de ville à la redynamisation des coeurs de bourgs de son territoire pour asseoir l’attractivité du 3ème bassin économique et d’emploi de Basse-Normandie.

Notre sélection média du moment

Vous les avez peut être manqués, nous vous conseillons notre sélection de médias de ce début d’automne

art-asphalt-bike-248762Mobilité j’écris ton nom : 4 émissions sur les enjeux de mobilité en France

1/4 – Les nouveaux partages de la voie publique

2/4 – Relier les territoires

3/4 – Paris le Grand déplacement

4/4 – Fret : la bataille du rail

villes_viriles

 

Les aménagements des villes sont ils masculins ? La manière de concevoir les espaces publics peut elle agir sur l’égalité homme-femme ?

Un regard pertinent et décalé sur les liens entre urbanisme et rapports humains.

https://www.binge.audio/des-villes-viriles/

 

dominique_perrault

 

Écoutez Dominique Perrault : « Pour moi l’architecture est conceptuelle au sens où elle naît de la pensée » de Les Masterclasses dans Podcas

https://www.franceculture.fr/emissions/les-masterclasses/dominique-perrault-pour-moi-larchitecture-est-conceptuelle-au-sens-ou-elle-nait-de-la-pensee

 

changement_climatique

 

Canicules, montées des eaux, incendies… s’adapter au changement climatique

https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre-dete/changement-climatique-le-temps-de-ladaptation

 

 

 

archi_faux

 

Archi-faux – Vraies villes et faux monuments
https://www.arte.tv/fr/videos/070813-000-A/archi-faux/

Regards poétiques sur les lieux et leur construction.
Comment naît le désir d’un lieu ? Comment appréhender la réalité de vie d’un lieu ?
Quelle place de l’architecture et de l’urbanisme dans l’appréhension et la construction des lieux ?
Regard d’un photographe, d’une mère célibataire, d’un prêtre, d’un philosophe, etc.

 

 

 

Et toujours la sélection de l’été

Sur France Inter « L’été archi » par David Abittan reprend du service cet été avec de nouvelles visites architecturales : visite historique de l’abbaye de Moissac, nouvelle école à Marguerites, ou encore nouveau coeur de village à Chaliers.

www.franceinter.fr/emissions/l-ete-archi

 

LSD, La série documentaire de France Culture nous offre quatre épisodes sur le paysage

Quatre paysages (1) : Les Buttes Chaumont

Quatre paysages (2) : A Toulouse, la disparition de l’université du Mirail 

Quatre paysages (3) : La France des lotissements 

Quatre paysages (4) : Les cathédrales d’acier de Lorraine 

 

Sur le thème du renouveau des centres-villes, un reportage d’ARTE sur le centre de Détroit. Après une période d’abandon, son centre-ville attire de nombreuses entreprises, les chantiers se multiplient (tramway, stade…) et de nouveaux habitants s’y installent.

www.arte.tv/fr/videos/082010-000-A/usa-detroit-la-renaissance/

voyage d_architecture

Et les nouveaux épisodes d’état de Voyages d’architecture sur team.archi  les premiers épisodes sont sur les villes nouvelles et la reconversion des sites industriels

http://podcast.archi

 

 

Les élus de Grand Chambord visitent les sites de projets pour 2030

Pendant 3 jours les élus de Grand Chambord ont sillonné le territoire pour visiter les sites de projets à inscrire dans le PLUi.

Développement touristique, innovation environnementale, architecture intégrée, valorisation patrimoniale, revitalisation de centre bourg, … tous les sujets ont été étudiés et partagés pour construire ensemble 2030 !

Regard patrimonial sur le lotissement francilien

Alors que notre équipe clos l’élaboration d’un Plan stratégique de valorisation patrimoniale du tissus pavillonnaire de la ville de Bois Colombes (92) la diffusion d’un nouvel épisode de la série « Voyages d’architecture » vient conforter le nécessaire nouveau regard à porter sur cet urbanisme qui marque la construction du patrimoine urbain du Grand Paris.

L’analyse de ces tissus diversifiés et la rencontre de leurs habitants nous ont permis de comprendre la valeur patrimoniale de ces constructions et quartiers. Néo-gothique, maure, basque, ouvrière, bourgeoise ou moderne, ces maisons en meulière, brique et béton reflètent étonnamment leur époque.

Nous vous invitons à une balade dans les rues de l’ouest francilien en cliquant sur le lien du podcast

https://itunes.apple.com/fr/podcast/des-pavillons-dans-tous-leurs-%C3%A9tats/id1332052299?i=1000401415210&mt=2